Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vitrail Saint Nicolas et sainte Odile de la Basilique St-Epvre - Devenez mécène !

Imprimer

 

LE PROJET DE RESTAURATION 

Détérioré par la tempête de 1999, le vitrail a été déformé et doit être déposé en vue de sa restauration en atelier. Les variations climatiques et l'humidité ambiante peuvent aussi altérer les couleurs des peintures. Les plombs seront restaurés et les éléments de vitrerie cassés ou déformés seront remplacés pour rendre l'éclat à ces pièces signées Jacques GRUBER. 

 

CONTACT - Ville de Nancy 

Guillaume SADON, Chargé des grands projets bâtiments 

guillaume.sadon@mairie-nancy.fr / 03.83.85.32.63 / 06.09.52.58.65 

 

CONTACT - Fondation du Patrimoine 

Délégation Lorraine 

62, rue de Metz - 54000 Nancy 

03.83.46.86.35 / lorraine@fondation-patrimoine.org 

 

 

Bon de souscription.jpg

 

UN PEU D'HISTOIRE 

Édifice néogothique, la basilique St-Epvre est remarquable par l'homogénéité de sa construction et de sa décoration. Sa surface vitrée qui avoisine les 2300m² est composée de 71 verrières et de trois rosaces qui participent à l'atmosphère saisissante qui règne dans la nef. 

Au cours de la Première Guerre Mondiale, l'édifice subit de lourds dégâts et de nombreux vitraux sont endommagés, voire détruits. Parmi eux, le vitrail offert par le couple impérial François et Elizabeth d'Autriche, représentant saint François d'Assise et saint Élisabeth d'Autriche. 

À la Reconstruction, la Ville décide de modifier le thème et de représenter cette fois saint Nicolas et sainte Odile, respectivement patrons de la Lorraine et de l'Alsace, encadrés d'anges arborant les armoiries des territoires retrouvés, en signe de revanche sur l'Allemagne. En partie basse, deux dédicaces rendent hommage au général de Castelnau, défenseur de Nancy, et au maréchal Foch, libérateur du territoire. Enfin, en haut, la rosace présente les armes de Monseigneur de la Celle, évêque de Nancy, qui compte, avec le maréchal Foch, parmi les financeurs de la restauration des vitraux. 

La verrière, œuvre de Jacques Gruber, est mise en place en 1921. 

 

VOUS SOUHAITEZ PARTICIPER À LA VALORISATION DU PATRIMOINE ET VOUS ENGAGER AUX CÔTÉS DE LA VILLE DE NANCY DANS CE PROJET ?

Bon de souscription.jpg

 

JE BÉNÉFICIE D'UNE RÉDUCTION D'IMPÔT :

Je bénéficie d'une réduction d'impôt.jpg

 

 

Écrire un commentaire

Optionnel