St-Epvre : Paroisse, Oratoire, Basilique (05/09/2021)

Essayons d'y voir un peu plus clair 

Cet article s'inspire de celui d'un précédent curé... 

 

 

Le lieu « St-Epvre » désigne trois réalités :  

1       Saint-Epvre comme église paroissiale

La paroisse, selon le Droit de l’Église (Droit canonique) est « la communauté précise de fidèles, constituée de manière stable dans l’Église diocésaine ». À Saint-Epvre, il s’agit donc de l’ensemble des fidèles vivants sur un territoire donné. Ce territoire s’étend de la Porte Stanislas à la Place du Luxembourg, et du Quai Claude le Lorrain au canal. La charge pastorale d’une paroisse est confiée au curé.

La paroisse St-Epvre, contrairement à la majorité des paroisses du diocèse, s’étend sur un petit territoire et n’a qu’un seul clocher (sans compter la Chapelle des Cordeliers toujours affectée au culte, qui accueille quelques célébrations dans l’année). Quand notre diocèse a fondé les « paroisses nouvelles » regroupant plusieurs paroisses, notre Évêque a jugé bon de laisser cette paroisse (fondée en 1080) telle quelle (ou presque) : la Congrégation de l’Oratoire venait d’y être installée. Il s’agissait donc d’assurer à la Congrégation les moyens de vivre son charisme propre, au sein du diocèse.

Le rôle de curé de Saint-Epvre s’adresse donc aux personnes vivant sur ce territoire (y compris les incroyants et les non-pratiquants) avec l’aide des fidèles laïcs, et, au sein de l’Oratoire. Il n’y a pas de « prêtre coopérateur » ni de vicaire.

2       St-Epvre comme église rectorale de l’Oratoire

Les nouveaux paroissiens, comme les anciens, peuvent avoir du mal à comprendre qu’il y a une “petite différence” à St-Epvre. En 1996, La paroisse a été confiée à la Congrégation de l’Oratoire de Nancy par l’Évêque du diocèse de Nancy-Toul. La paroisse est confiée à l’Oratoire, mais un seul de ses membres en est le curé. Il est nommé par l’Évêque sous la proposition du Prévôt (= supérieur) de la Congrégation. Pour connaître davantage le charisme particulier de l’Oratoire, veuillez consulter le site : Oratoire de Nancy 

Donc, l’Évêque a voulu qu’une Congrégation de l’Oratoire soit érigée sur le diocèse, et lui a confié St-Epvre. Mais la Congrégation, en tant que telle, est “de droit pontifical”. Sa vie commune, ses institutions, sa manière d’être, ses activités apostoliques propres ne dépendent pas de l’autorité de l’Évêque (mais se vivent, évidemment, en communion avec lui). 

Concrètement, la Basilique est église paroissiale (cf. ci-dessus). Simultanément, elle est l’église rectorale de la Congrégation de l’Oratoire de Nancy. Le supérieur de la Congrégation, appelé Prévôt, en est le recteur. Le Prévôt n’est pas systématiquement le Curé (et inversement), même s'il est arrivé que le même prêtre cumule ces deux charges : peut-être est-ce pour cela qu’on a peiné à distinguer les deux réalités (Paroisse et Oratoire), distinguer sans les opposer... Comme église rectorale de la Congrégation, la Basilique est le lieu des exercices propres de la communauté : liturgie, prédication, confessions, activités apostoliques (Oratoire séculier, groupes apostoliques) …

Par conséquent, beaucoup de fidèles rattachés à l’Oratoire (sans être du territoire de la Paroisse) viennent retrouver la communauté à la Messe du dimanche. Les Pères de l’Oratoire assurent un ministère oratorien (d’où leur présence à la Basilique) ainsi qu’un ministère (ailleurs) au service des diocèses, de mouvements ou d’autres institutions de l’Église. Pour plus de précisions, cliquez ici : Les membres actuels de l'Oratoire 

3       St-Epvre comme Basilique

Le Saint-Siège peut accorder à certaines églises dans le monde des privilèges rattachés aux quatre Basiliques majeures de Rome : Saint-Jean-de-Latran (cathédrale du Pape comme évêque du diocèse de Rome), Saint-Pierre-de-Rome, Saint-Paul-hors-les-murs, et Sainte-Marie-Majeure. Ainsi, l’église St-Epvre a reçu, au 19e siècle, le titre de Basilique ainsi que les privilèges (insignes et indulgences) attaché à ce titre. ombrellinoLa Basilique St-Epvre est “fille” de Saint-Jean du Latran. En contrepartie, le Saint-Siège attend qu’une Basilique soit un lieu un peu plus “romain”, c’est-à-dire que l’enseignement du Magistère y trouve une place plus importante qu’ailleurs, et qu’on y trouve un cachet plus international, en particulier par l’usage du latin. Pratiquement, les fêtes de la Chaire de Saint-Pierre (le 22 février) et la Dédicace de Saint-Jean du Latran (le 9 novembre) sont mises en valeur. Dans le chœur, on trouve deux insignes basilicaux :

D’autre part, les armes du Pontife Romain et du Saint-Siège devraient être posées sur les premiers piliers de l’édifice.

4       « Que tous soient UN »

À St-Epvre, on rencontre donc des paroissiens, des fidèles attirés par le charisme de l’Oratoire, une Congrégation composée d'un frère et de huit prêtres (mais un seul est curé de la paroisse) qui, ensemble, proposent des activités propres à l’Oratoire, des gens de passages… Chacun à sa place, tout le monde a sa place ! 

Dans cet état d’esprit, nous distinguons, par exemple, les annonces paroissiales et celles de l’Oratoire. Chaque dimanche une messe est célébrée par le curé (en général 9h30) et une par un Père de l’Oratoire (11h).

Dans cet article, nous décrivons différentes réalités. Le but est d’apprendre à distinguer sans opposer, dans un esprit de communion et de complémentarité loin de toute division ou opposition indignes du nom de chrétien. Ce n’est pas évident de s’y retrouver, avouons-le. Cet article est là pour vous aider : il est parfois utile de savoir à qui s’adresser pour les questions qui concernent l’Oratoire ou celles qui concernent le ministère paroissial…

Pour reprendre une image chère à notre Pape François : cherchons à construire non pas des murs mais des ponts. La charité ne cloisonne pas : « L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais. » (1Co 13, 4-8).

« Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jn 17, 21). 

David Vaimbois, co, curé de St-Epvre, 4 septembre 2021

 

Paroisse St-Epvre

6, rue des Loups

54000 Nancy

03.83.19.00.86

Écrire au curé d.vaimbois@oratoire-nancy.org

en particulier pour tout renseignement concernant un sacrement (baptême, confirmation, première communion, mariage...) et la catéchèse sur la paroisse.

07:00 | Commentaires (0)